Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/clients/d11a48a725371c66253dd651123c11b3/web/wp/wp-content/themes/Divi/includes/builder/functions.php on line 6131
JP Jeet Kune Do | Jeettek Team

Jeet Kune Do de Jerry Poteet

Le Jeet Kune Do (JKD) ou « voie du poing qui intercepte » a été développé par Bruce LeeTM dans les années 60. Il est le fruit de l’expérience martiale et spirituelle de son célèbre créateur. Fort de son éducation (taoïste et diplômé de philosophie), ce-dernier étudia également la biomécanique, la nutrition et les différentes forces/faiblesses des arts martiaux tels qu’enseignés à cette époque. Le jkd n’est pas un ensemble de techniques empruntés à différents arts martiaux/sports de combat mais une sorte de « colonne vertébrale » basée sur le wing chun, l’escrime occidentale et la boxe anglaise modifiée. L’apport de la boxe française reste contesté, sans doute en raison de l’illustration à ce sujet que l’on retrouve dans son livre « le Tao du Jeet Kune Do ». Le JKD est donc une véritable démarche personnelle, basée sur la compréhension de son propre corps, à laquelle on peut rajouter une démarche spirituelle, si l’on cherche à comprendre les principes philosophiques s’y rapportant. Il n’est pas destiné à un enseignement de masse et ne consiste pas en une simple répétition de mouvements, il demande une implication des élèves. Certains vous diront que le jkd est mort avec son auteur, pour ma part je ne sais pas si un art disparaît à la mort de son créateur, mais je pense que chaque élève de Bruce, et chaque élève de ces différents instructeurs y apportent forcément une « touche » personnelle puisque le jkd n’est qu’un nom…et qu’il consiste en une recherche de soi. Il faut encore distinguer les trois périodes du jkd :
• La période Seattle, l’avant jkd (que l’on retrouve aujourd’hui avec le non-classical kung fu, le wing chun do…)
• La période Oakland (le jkd dit original)
• La période Los Angeles et l’après décès du sifu (p.ex., les « jkd concepts »; plusieurs instructeurs du jkd orignal poursuivent leur apprentissage durant cette période).
Il ne s’agit bien sûr que d’un résumé, vous trouverez sans difficulté les différents « courants » et instructeurs y relatifs. On pourrait également parler du « jun fan kung fu » lorsqu’on parle « techniques » et de « jkd » quand il s’agit de spiritualité.
Contenu des cours
• Enseignement des principes comme la ligne centrale, l’énergie, le transfert de force…
• Condition physique (p.ex., circuits trainings)
• Travail des déplacements (footwork)
• Travail de type « kick boxing » sur pattes d’ours
• Travail du trapping hands (simple)
• Sparrings (souple, dur, à thème, sol autorisé…)
• Travail/défense au sol, contre plusieurs adversaires, etc.

Lien officiel Jerry Pottet Jeet Kune Do
L’interview de nos débuts sur la TSR (« Couleurs Locales »)